En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Texte à méditer :  

Hâte-toi de bien vivre et pense que chaque jour nouveau est à lui seul une vie.  (Sénèque)

Hugo_et_Vincent_4.png

home_2.png NEW_3.png Download_2.jpg Links_1.png Recent_1.jpg ARDUBLOCKLY.png
Accueil Télécharger Liens utiles Article récent Pour débuter
  

01-Vraiment simple

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.les-trains-de-hugo-et-vincent.fr/data/fr-articles.xml

 LE PLUS SIMPLE : FAIRE CLIGNOTER UNE LED

ARDUBLOCKLY.png

Tout d'abord, qu'est-ce qu'un programme ?

(Question à l'usage des enfants de 9 à11 ans... et de 98% des adultes).


 

Si vous posez cette question : «quelle est la succession d'actes élémentaires nécessaires pour faire clignoter une LED ? »

... vous aurez presque immanquablement la réponse suivante : «on allume, puis on éteint».

Cela semble simple et évident. Cependant une réponse sérieuse aurait été :

  • on allume ;
  • on attend ;
  • on éteint ;
  • on attend ;
  • on recommence indéfiniment (ou presque).

Ceci est la suite des opérations élémentaires.

... mais ce n'est pas encore la liste complète des opérations à effectuer pour obtenir un vrai programme.



 

Alors finalement, que faut-il pour faire clignoter cette LED ?

Il faut décrire en détails la décomposition du problème en ses actions élémentaires :

  • dire sur quelle sortie de la carte ARDUINO est connectée la LED ;
  • activer cette sortie ;
  • attendre un certain temps ;
  • désactiver la sortie ;
  • attendre de nouveau ;
  • ... et inclure tout cela dans une boucle de répétition infinie.


 

Voyons cela :

Dans ARDUBLOCKLY, chaque fonction est matérialisée par un bloc.

Une fonction peut réaliser plusieurs actions élémentaires.

Les blocs de fonctions s'assemblent comme des LEGO.

Il va donc être très facile de constituer le programme par un assemblage de blocs de fonctions.


 

Sur l'image ci-dessous, on peut voir les 4 blocs de fonction nécessaires au clignotement,
juste déposés mais non assemblés

BLINK-PRINCIPE-2.png

Le bloc «set digital pin #» se trouve dans le menu «Input/Output» ;

Le bloc «wait» se trouve dans le menu «Time» ;



 

Ci-dessous, ces mêmes blocs sont assemblés et enchâssés dans la boucle de répétition infinie «Arduino loop forever».

(Les commentaires ont été masqués, mais on les voit toujours dans la fenêtre du code source ARDUINO, à droite).



 

(CLIC pour agrandir)

BLINK-PRINCIPE-3.png

Tuto video




 

Le code source ARDUINO (fenêtre de droite) est écrit en langage C++.

Finalement ce sera une manière sympa d'apprendre les bases du langage C++, sans trop de douleur !


 

... et maintenant, comment fait-on pour charger ce programme dans la carte ARDUINO UNO ?
(et vérifier que tout cela fonctionne)


 

Sur l'image précédente on voit une petite icône Icone-ARD-1.png en haut à droite de la fenêtre des blocs.

Un «clic» sur cette icône ouvre l'IDE de l'ARDUINO – c'est à dire l'environnement de programmation ARDUINO «en lignes de code» – et affiche le texte du programme en langage C++.

C'est à partir de cet IDE que le programme sera compilé puis téléversé dans la carte ARDUINO.

BLINK-PRINCIPE-4.png


 

Remarque :

Pour obtenir un clignotement plus ou moins rapide, il suffit de changer les valeurs des temporisations dans les 2 blocs Bloc-WAIT-1000.png

Avec 500 / 500 on aura un clignotement plus rapide.

Avec 500 / 1000 on aura un clignotement dissymétrique.


 


 


 


 


 


 


Date de création : 02/06/2019 21:02
Dernière modification : 10/10/2019 08:24
Catégorie : - Débuter en douceur
Page lue 82 fois