En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Texte à méditer :  

Hâte-toi de bien vivre et pense que chaque jour nouveau est à lui seul une vie.  (Sénèque)

Hugo_et_Vincent_4.png

home_2.png NEW_3.png Download_2.jpg Links_1.png Recent_1.jpg ARDUBLOCKLY.png
Accueil Télécharger Liens utiles Article récent Pour débuter
  

555 MOSFET et RELAIS #1.0

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.les-trains-de-hugo-et-vincent.fr/data/fr-articles.xml

Conversation ouverte. 1 message non lu.
555
TEMPORISATEUR, RALLONGE D'IMPULSION
SORTIES : MOSFET + RELAIS + DIRECTE (LED1)
#1.0

 
555-TIMER-2.png
logo_easyEDA2.jpg

Avec ce schéma on dispose de :
  • x1 sortie à relais ;
  • x1 sortie MOSFET 5 A ;
  • x1 sortie LED, mais qui peut commander un autre montage avec un « +5 V » ou « +12 V », avec un courant max de 225 mA.

Les 3 sorties peuvent être :
  • ou bien l'une ou l'autre ;
  • ou bien les 3 simultanément : on peut utiliser le relais, ET le MOSFET, ET la sortie « directe » ;
    La seule limite est que la consommation du relais utilisé ajoutée à celle de la sortie directe ne dépasse pas 225 mA. (la commande du MOSFET ne consomme quasiment rien).

Le montage peut fonctionner aussi bien en 5 V qu'en 12 ou 15 volts :
  • choisir la tension du relais en fonction de la tension d'alimentation du montage ;
  • avec une tension d'alimentation de 5 volts, la sortie avec un MOSFET IRF540 (par exemple) risque de ne pas fonctionner correctement. Il faut dans ce cas choisir un autre modèle de MOSFET qui fonctionne avec une tension basse ;
Les valeurs des autres composants restent les mêmes.
Du coup, comme j'étais chaud, j'ai dessiné et vérifié et revérifié le dessin du PCB... et j'ai commandé 10 protos (pour 6 € + les frais de paiement d'environ 5%).

 

Pour l'instant le but de ce circuit est de fournir plusieurs types de fonctionnement à partir du même PCB, en fonction des composants qu'on implante ou pas :
  • calibration d'une impulsion courte pour l'allonger et lui donner la durée voulue ;
  • «debounce » d'un contact parasité ou éloigné ;
  • déclenchement d'une temporisation plus ou moins longue (jusqu'à plusieurs minutes) ;
  • transformation d'une impulsion de longueur quelconque en une impulsion de durée calibrée ;
... et ceci avec la possibilité de 3 types de sorties dont une à relais 1RT.

 
En ajustant judicieusement les valeurs de R1-C2-R4 on peut même utiliser une LDR ou une photo-diode à la place de SW1.
 
SW1 peut aussi être remplacé par un transistor à collecteur ouvert situé en sortie d'un autre montage.
 
Pour le fun, voici le PCB avec la sérigraphie côté soudures. Le plan de masse est masqué pour faciliter la lecture... d'où les petites lignes bleues qui relient les pastilles connectées au «0 volts» par l'intermédiaire du plan de masse.
 
555-Timer-3.png  logo_easyEDA2.jpg

Notes :
  • pour dessiner ce PCB et son schéma, j'ai mis moins de 2 heures ;
  • «  POT1 » est câblé en parallèle avec R3. On monte l'un ou l'autre selon qu'on veut un réglage fixe ou ajustable de la temporisation.
    «POT1» peut être monté à l'extérieur du PCB.

Durée de la temporisation
 

La durée dépend des valeurs de R3 (ou de POT1) et de C3.
 

Petit tableau, pour donner une idée :

R3 (en kΩ) C3(en µF) Tempo
39 47 ≈ 2000 ms
39 0,470 ≈ 20 ms
10 100 ≈1100 ms
10 0,220 ≈ 2 ms
100 0,220 ≈ 24 ms
100 100 ≈ 11 secondes

Date de création : 24/02/2019 09:55
Dernière modification : 23/07/2019 14:04
Catégorie : - Petits projets
Page lue 283 fois