En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Texte à méditer :  

Hâte-toi de bien vivre et pense que chaque jour nouveau est à lui seul une vie.  (Sénèque)

Hugo_et_Vincent_4.png

home_2.png NEW_3.png Download_2.jpg Links_1.png Recent_1.jpg ARDUBLOCKLY.png
Accueil Télécharger Liens utiles Article récent Pour débuter
  

Raccords glissants

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.les-trains-de-hugo-et-vincent.fr/data/fr-articles.xml


Jonction_glissante_1.jpg


Un précédent article accessible ICI, traduction d'un article de Jim Kelly et publié dans Model RailRoader de janvier 2012, analyse les causes provoquant la déformation des voies sur nos réseaux de trains miniatures.


Cette plaie, provoquée par les variations de taux d'humidité du bois qui constitue le support du réseau, peut être évitée :

Il suffit de donner aux rails de nos modèles réduits la possibilité de coulisser légèrement dans le sens de la longueur par rapport aux tirefonds et donc aux traverses qui, elles, sont clouées et même parfois collées sur la table de roulement.


Les raccords biseautés assurent une bonne continuité du roulement des essieux.

Malgré tout je leur fais un petit reproche : lorsqu'on pose la voie en utilisant ce type de raccord et qu'on est en été, il faut penser à laisser aux rails la possibilité de se rapprocher.

En effet, en hiver les pièces sont chauffées. L'air est plus sec. Le bois rétrécit un peu... mais pas les rails qui, eux, vont donc se rapprocher (voir l'article de Jim KELLY).

D'autre part la taille des biseaux, sans être délicate, demande du soin et il n'est pas aisée d'obtenir une régularité d'angle.



Depuis quelques temps j'ai donc abandonné les raccords biseautés et je me suis orienté vers des raccords de rails coulissants, "N" et HO,  "fraisés" à mi-épaisseur.

... sauf bien entendu aux endroits des éclisses isolantes.


Le croquis ci-dessous montre le principe et les cotes pour un rail HO :


Taille_mi_epaisseur_4.png

  Jonction_glissante_3.jpg    Jonction_glissante_2.jpg

Le rail est "fraisé" jusqu'à mi-épaisseur à l'aide d'une lime douce à une seule taille
(le travail est de meilleure qualité avec ce type de lime).

Cette opération est bien moins délicate qu'il n'y paraît.

La cote de 6 à 8 mm n'est pas critique. Il faut juste que les fraisages qui se feront vis à vis, dans la même éclisse, soient de la même longueur.


Pour faciliter l'introduction des deux extrémités de rails dans la même éclisse on pratiquera une légère pente d'environ 0,5 à 1mm (repère "B" sur le croquis ci-dessous).


Pour éviter d'éventuels chocs de roulement (au cas où les fraisages ne seraient pas pile à mi-épaisseur) on peut casser les angles repèrés "A".

Jonction_assemblee.png    

Le raccord glissant, jeux compris, est plus court qu'une éclisse
(éclisse HO = environ 15 mm)

Le montage des coupons de rails est très facile :

  • on commence par pousser les 2 éclisses sur les 2 rails d'un des coupons, comme le montre le premier croquis et la photo de droite ci-dessus,
  • on présente le deuxième coupon et on pousse délicatement : les deux chanfreins (repères "B") vont aider les rails à se positionner côte à côte,
  • on s'arrête quand le jeu restant est de l'ordre de 1 à 2 mm. Ce jeu absorbera les variations  de cote du bois avec les changements d'humidité.
  • ... c'est fini !

Remarque : le raccord sur la première photo au début de l'article est taillé dans un rail à l'échelle "N" !

Un peu plus petit, à peine plus délicat, mais finalement très facile à réaliser.

Ne perdez donc pas courage


Avantages de ce type de raccord :

  • il offre une grande latitude de débattement : jusqu'à 5 mm en HO et jusqu'à 3 mm en "N". C'est très largement plus que ce dont on a besoin !
  • il est moins délicat à réaliser qu'un raccord biseauté. (Pour ce dernier il est difficile de réaliser à coup sûr un biseau de même angle sur chaque coupon. D'autre part le rapprochement longitudinal des rails se traduit par un élargissement du raccord dans l'éclisse ! )
  • la continuité du roulement est parfaite,
  • l'éclissage est plus facile,
  • la continuité électrique est meilleure qu'avec un raccord biseauté (bien que je place une confiance extrêmement limitée dans les éclisses pour assurer la transmission du courant de traction. Je préfère de loin réalimenter chaque coupon de rail).

Ah ! J'oubliais :

Il faut se confectionner une cale en bois sur laquelle on appuie l'extrémité du rail pendant qu'on lime. On évite ainsi de plier le rail qui devient de plus en plus fin au cours de l'opération.

Fraisage_rail.jpg

La cale permet de fraiser les rails HO et les rails "N".



Remarque :

Si vous voulez gagner un peu de temps pour la pose de votre voie il est possible de réaliser des raccords glissants seulement tous les deux rails.

En effet, le débattement possible des raccords glissants est important. Il suffit d'en installer un tous les deux mètres.

Les autres raccords seront les raccords droits habituels, montés serrés pour éviter les chocs de roulement.



A vos limes !


Ce petit exercice, moi ça me détend.

Pas vous ?

Ah bon !

Stroumpf_bricoleur.png



Date de création : 17/11/2013 16:30
Dernière modification : 27/06/2015 21:28
Catégorie : - Pose de la voie
Page lue 6150 fois