Soudage - L'eau à souder

 

En modélisme ferroviaire on est amené à souder des rambardes, des caténaires, des barrières, des échelles ou des pylônes.

Pour cela nous devons réaliser des soudures très légères, avec très peu d'apport d'étain.

La méthode de soudage des composants électroniques ne permet pas d'obtenir des soudures assez discrètes.

L'utilisation d'un autre décapant et d'une autre méthode de soudage s'imposent.

Matériel nécessaire :

  • acide chlorhydrique du commerce (magasins de bricolage)
  • tôle de zinc pur que vous découperez en morceaux de 1 à 2 cm² (pas de la tôle d'acier zinguée). Vous en trouverez chez votre plombier-zingueur.
  • une bouteille en verre de 1 litre
  • des gants de caoutchouc (gants de cuisine par exemple)
  • des lunettes de protection
  • un seau rempli d'eau pour laver abondamment les éventuelles projections de produit.

Précautions :

SAFETY FIRST !   SECURITE D'ABORD !

ATTENTION ! l'acide chlorhydrique est un produit dangereux qui peut occasionner de très graves brûlures !

La réaction chimique de l'acide sur le zinc provoque un dégagement d'hydrogène et de vapeurs chlorées, nocives et très oxydantes.

Il faut donc impérativement travailler à l'extérieur, d'une part pour votre santé et d'autre part pour ne pas faire rouiller tous vos outils dans l'atelier, croyez-en mon expérience !

La réaction est exothermique et peut provoquer un échauffement important de votre récipient en verre et de son contenu (jusqu'à ébullition !) si vous introduisez les morceaux de zinc en trop grande quantité à la fois.

Comment procéder ?

  • enfilez les gants en caoutchouc et mettez vos lunettes
  • verser avec précaution 1/2 litre d'acide chlorhydrique dans le flacon de verre
  • ajouter les morceaux de zinc, un par un. La réaction d'attaque du zinc se manifeste par un dégagement gazeux ET une élévation de la température. Attendre l'attaque complète avant d'ajouter le morceau de zinc suivant.
  • lorsqu'il vous semble que le zinc n'est plus attaqué (plus de dégagement gazeux), ajouter 3 ou 4 morceaux de zinc et laisser le flacon dans un endroit où il ne risque pas d'être renversé, toujours à l'extérieur, pendant 15 jours. (sans le fermer).
  • après 15 jours, examiner la solution :
  • si les copeaux de zinc ont été complètement attaqués, rajouter un ou deux morceaux et... attendre encore au moins 8 jours. Il doit rester un peu de zinc au fond du flacon, preuve que l'attaque est "à saturation".

Pourquoi attendre si longtemps ?

Lorsqu'il semble que la réaction est achevée (plus de dégagement gazeux) en réalité il reste encore des traces d'acide chlorhydrique dans la solution.

Ces traces -- si on ne les élimine pas -- provoqueront un ternissement des soudures et une attaque du laiton ou du cuivre des pièces soudées qui se matérialisera par l'apparition de cristaux de sels blancs (et corrosifs).

D'autre part, dans cet état, l'eau à souder reste corrosive aussi pour les doigts !

Grâce à une réaction d'attaque menée "jusqu'à saturation" la solution ne comportera plus trace d'acide chlorhydrique.

Cela ne signifie aucunement qu'il ne faut pas manipuler la préparation d"eau à souder avec précautions. Il en va de même avec tout produit chimique

  • lorsque l'attaque aura été menée à son terme, dans le fond du flacon il y aura un dépôt d'aspect terreux clair. C'est normal. Eviter d'agiter le flacon lors de sa manipulation pour ne pas re-mélanger ce dépôt.
  • transvaser le liquide dans des récipients plus petits, en verre ou en plastique, mais avec des bouchons plastiques qui ferment correctement (ni liège, ni métal).
     

Votre préparation d'eau à souder est prête à l'emploi.

Il s'agit d'une solution aqueuse de chlorure de zinc ZnCl2, celle-là même que nos pères et grands-pères préparaient pour souder les parties en zinc des toitures et les collecteurs d'eau de pluie.

 

Il ne faut SURTOUT PAS FILTRER la solution.

En effet, les solutions aqueuses de chlorure de zinc ont la propriété de dissoudre  l'amidon, la soie et la cellulose.

Une filtration provoquerait une perte d'efficacité du produit si ce n'est sa destruction.

Utilisation de l'eau à souder :

  • déposer une toute petite goutte d'eau à souder sur les pièces à assembler à l'aide d'un petit pinceau en poil synthétiques ou avec une tige de laiton.
  • nettoyer le fer à souder et apporter de nouveau une toute petite quantité de soudure fraîche sur la panne. La résine décapante disparaît en fumée, mais c'est sans importance.
  • approcher la panne au contact des pièces à souder : sous l'action de la chaleur le ZnCl2 provoque le décapage des pièces à souder. Aussitôt l'étain contenu sur la panne "coule" et forme la soudure.
  • il est tout de même recommandé de laver les soudures à l'eau, de façon à éliminer toute trace de ZnCl2.

Pour éliminer un excès de soudure :

  • remettre une petite goutte d'eau à souder sur la soudure en question.
  • nettoyer soigneusement le fer.
  • toucher la soudure avec la panne : la soudure en excès "monte" sur la panne.
  • recommencer l'opération si nécessaire.

 

Remarques :

J'utilise depuis deux ans une eau à souder préparée "à saturation".

Je n'ai jamais lavé une seule soudure et à ce jour aucune d'elle ne s'est  ternie.
Aucune cristallisation saline n'est apparue.

 

Amateurs de trains miniatures, lorsque vous aurez essayé l'eau à souder vous ne pourrez plus vous en passer !


Date de création : 17/07/2012 - 11:04
Dernière modification : 01/12/2013 - 13:16
Catégorie :
Page lue 1084 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^